Menu Close

L’essentiel des études géotechniques : enjeux, normes et techniques à maîtriser

two books on wood plank

Une étude géotechnique est devenue obligatoire pour toute construction, grâce à la loi Elan de novembre 2018. Comprendre l’essentiel des études géotechniques revient à s’assurer que les risques liés aux phénomènes géologiques sont pris en compte et que les techniques adaptées soient appliquées. Cet article décrit donc les enjeux, normes et techniques liés à ce type d’étude et offre un aperçu essentiel de ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Une étude géotechnique est devenue obligatoire pour toute construction, grâce à la loi Elan de novembre 2018. Comprendre l’essentiel des études géotechniques revient à s’assurer que les risques liés aux phénomènes géologiques sont pris en compte et que les techniques adaptées soient appliquées. Cet article décrit donc les enjeux, normes et techniques liés à ce type d’étude et offre un aperçu essentiel de ce qu’il faut savoir sur le sujet.

En parallèle : La numérisation démystifiée : Guide pratique sur la conversion, l'exploitation des données et les méthodes innovantes

Loi Elan et les exigences en matière d’étude géotechnique

La loi Alur n°2014-366 du 24 mars 2014, également connue sous le nom de Loi ELAN (Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique), impose la réalisation d’une étude géotechnique pour les constructions situées sur un territoire soumis à un Plan de Prévention des Risques (PPR), connu comme pouvant être affecté par des phénomènes naturels particuliers tels que le gonflement et le retrait des argiles.

Zones à risque et cartographie des sols

Le Plan de Prévention des Risques présente une cartographie détaillée des zones à risques associant chaque secteur géographique à des risques naturels spécifiques (inondation, mouvements de terrain, sismicité). Cela crée une obligation pour le maître d’ouvrage/constructeur de prendre en compte ces dangers lors de la conception et de la construction.

En parallèle : Avis Outils : Comment choisir les meilleurs outils de marketing digital ?

Responsabilités du maître d’ouvrage et du constructeur

Le maître d’ouvrage/constructeur doit effectuer et transmettre au Service Public Instructeur une note générale complète justifiant la sincérité et la cohérence entre l’étude géotechnique (sol) et les données des différents projets concernés. La peine maximale d’amende encourue est fixée à3 500 € pour non-respect du dossier de demande.

En cas de difficultés générables ultérieurement dans le calendrier des chantiers, le recours aux services d’un bureau d’études agréé est recommandé.

Objectifs de l’étude géotechnique dans le processus de construction

Lorsqu’une construction commence à partir d’un terrain vierge sans établissement humain présent, il est important que les caractéristiques mécaniques des sols soient vérifiées pour déterminer si la fondation prévue est adaptée. L’étude géotechnique fait partie intégrante du processus de construction et sert à prévenir le gonflement et le retrait des sols.

Identification des caractéristiques du sol pour une fondation adaptée

Une étude géotechnique vise à identifier les caractéristiques mécaniques des sols supportant la construction, notamment la cohésion, la perméabilité, la densité et la granulométrie. Ces propriétés sont mesurées avec des techniques analytiques comme un Test SPT (Standard Penetration Test), afin d’assurer la précision des résultats.

La mise en œuvre de cette étude permet également de déterminer quels types de fondations seront appropriés aux conditions mécaniques du sol concerné.

Prévention des phénomènes de gonflement et de retrait des sols

Les phénomènes de gonflements ou de retrait provoquent des mouvements non extensifs qui portent atteinte à l’intégrité structurale de l’ouvrage. La réalisation d’une étude géotechnique sert à différencier l’inventaire des matériaux constituants le sol et les mesures à prendre pour prévenir les phénomènes de gonflement ou de retrait.

Les techniciens prennent des mesures telles que limiter la quantité d’humidité dans le sol ou appliquer un drainage approprié avant de construire.

Évaluation des risques géotechniques pour la viabilité des projets

Les résultats de l’étude géotechnique servent à évaluer certains paramètres distinctifs tels que la perméabilité et la rigidité du sol, ce qui permet aux ingénieurs civils d’accorder une attention particulière aux concentrations en eau dans les couches profondes ou superficielles. Ces données servent à estimer le niveau de concentration en eau et le potentiel de gonflement ou de tassement du terrain sous pression.

Méthodes et techniques employées lors d’une étude géotechnique

L’étude géotechnique permet aux professionnels impliqués dans un projet de construction de prendre en compte les particularités naturelles des sites concernés, afin de déterminer leur viabilité.

Processus de réalisation : étapes clés et acteurs impliqués

Le processus d’étude géotechnique comprend une série d’étapes. Tout d’abord, un géotechnicien analyse les sols d’un terrain pour déterminer ses propriétés mécaniques et hydrogéologiques.

Ensuite, la technique de pile de tronçons est appliquée pour examiner le profil du sol et mesurer la densité et la cohésion des différentes couches. Enfin, d’autres techniques d’investigation tels que les tests SPT (Standard Penetration Test) et lecteur SL (Lidelectric Resistivity Methode) sont utilisées pour évaluer en profondeur les caractéristiques des sols. Le projet est achevé lorsque l’analyse des informations cinématographiques et des tests physiques est terminée, que les conclusions de l’étude sont établies et qu’une note d’information explicative est transmise aux autorités concernées.

Exemples de cas concrets : travaux préalables et résultats attendus

Une précision manuelle de la matrice géotechnique différencie la stratification lithologique et permet de préciser le modèle de fondation nécessaire à un ouvrage donné. Une fois les travaux de forage terminés, les tests sismiques appliqués servent à consolider les données physiques et géomatiques clients du projet.

Il existe certains cas spécifiques où une étude géotechnique permet d’identifier les zones potentielles secondaires en termes de tassement ou de gonflement. Par exemple, une étude par réfraction élastique peut être demandée pour examiner plus en détail des anomalies entre les terrains voisins ou au sein d’un même terrain. Les résultats attendus doivent toujours être conformes au schéma structural de différents types de fondations.

Importance de l’étude géotechnique pour la vente d’une maison

En France, la réalisation d’une étude géotechnique est obligatoire pour chaque terrain constructible mis en vente après le 1er janvier 2020. Si l’acheteur n’effectue pas l’analyse générale du site avant de signer le contrat notarial, il prend le risque de construire sur un terrain non adapté à ses besoins ou directement affecté par des phénomènes naturels.

© 2022